Tibère

( 14 - 37 de notre ère )

Autant Octave aimait le peuple, les Jeux et le faste, autant Tibère hait la foule, le Cirque et l'argent ainsi gaspillé lors des munus.

Traumatisé par les intrigues du palais et l'hypocrisie des gens de son entourage, il développe une mysanthropie exacerbée qui ne correspond pas à ce que les romains attendent de leur souverain. Il sera un excellent dirigeant en terme de stratégie politique et de prospérité nationale, mais restera haï du peuple pour son manque de charisme, et sa popularité avoisine le zéro absolu.

Il va très peu à l'amphithéâtre et n'organise quasiment pas de Jeux lors de son règne, ce qui provoque non seulement l'irritation de la plèbe mais également le chômage technique des gladiateurs, pour qui cette période est synonyme d'oisiveté et de manque à gagner.

Le Mirmillon Triumphus, champion de l'époque au faîte de sa gloire, se désolait d'ailleurs en ces termes : " Que de beaux jours de perdus !! "

Commentaires (2)

1. 2012 nike jerseys 04/10/2012

HQABC1004 We should Cardinals Jerseys Shop take an active attitude toward old people. They should not be hael Floyd Jerseys[/url].

2. 2012 nike jerseys 08/08/2012

THQABC808 If you can name it, American companies have invented, packaged and disseminated it to as many consumers as cheaply and conveniently as possible.
htmlauthentic customized nfl jerseys

Ajouter un commentaire

Free counter and web stats

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site